Actualités

Réunion internationale de haut niveau sur le plastique et le milieu marin: intensification des efforts pour minimiser les déchets. - 18/03/2015

Washington DC, 18 mars 2015  - Communiqué  sur la réunion internationale de haut niveau  sur le plastique et le milieu marin: intensification des efforts pour minimiser les déchets.

SE Madame Maguy Maccario-Doyle, Ambassadeur de Monaco aux États-Unis et au Canada, a fait une intervention le 18 mars au nom de SAS le Prince Albert II de Monaco et de Sa Fondation, à l’occasion d’une réunion organisée conjointement à Washington par l’ International Sustainability Unit et la Global Ocean Commisssion (Commission mondiale sur les océans. Celles-ci comptent notamment en leurs rangs, outre des spécialistes environnementaux de renommée mondiale, des dirigeants de multinationales et des politiques, des personnalités influentes comme l’ancien Président du Costa Rica, M. José Maria Figueres et M. David Miliband, chef du Parti travailliste britannique. La séance de travail fut ouverte par Mme. Catherine Novelli,  Sous-Secrétaire d’Etat américaine pour la croissance économique, l’énergie et l’environnement.  

L’objectif de cette réunion était de réfléchir sur les mesures immédiates à prendre pour contrecarrer l’effet néfaste des déchets plastiques dans l’environnement marin, SAR Charles, Prince de Galles, participait à la réunion. Il était de  passage dans la capitale américaine pour y recevoir le prestigieux Prix international pour la conservation Teddy Roosevelt. Ce prix lui  a été attribué le lendemain par la «  International Conservation Caucus Foundation » des États-Unis,  en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la préservation de l’environnement, comme ce le fut pour  SAS le Prince Albert II en 2009.

Lors de la séance de haut niveau qui a réuni un nombre restreint de personnalités dont, SAR le Prince de Galles, l’Ambassadeur de Monaco a rappelé que la semaine précédente la Principauté avait accueilli, sur l’initiative de la Fondation Prince Albert II de Monaco, une réunion internationale de deux jours consacrée à la pollution marine causée par les déchets plastiques. Cette réunion « plastiques en Méditerranée » : au-delà du constat quelles solutions ? assemblait  plus de 200 participants de 16 pays méditerranéens.

Reprenant les propos prononcés à cette occasion par le Prince Albert II, qui ont fait l’objet d’applaudissements chaleureux de l’audience, l’Ambassadeur de Monaco a affirmé que la lutte contre la pollution plastique des mers passait notamment par la facilitation des politiques de recyclage, l’élaboration d’une économie plus circulaire, le tri sélectif des déchets et la limitation de leur production. L’adoption généralisée de toutes ces mesures implique, de l’avis de SAS le Prince Albert II, une véritable prise de conscience à l’échelle de la planète qui sera réalisée grâce aux décisions politiques, à la recherche scientifique et à la mobilisation de la société civile.

SE Madame Maccario-Doyle également précisé l’adoption, par les autorités monégasques, de plusieurs mesures concrètes destinées à limiter les déchets plastiques : c’est ainsi qu’à partir de 2016, la Principauté procèdera à la suppression progressive de sacs de plastique à usage unique; à partir de 2019, certains produits alimentaires comme les fruits, les légumes et les confiseries devront être emballés dans des sacs en papier issus de forêts gérées durablement ; enfin, la distribution et vente d’articles de pique-nique jetables, comme les assiettes et les couverts en plastique, seront également interdites. Toutes ces initiatives permettront à Monaco de s’aligner sur la législation d’autres pays européens, qui ont augmenté le prix des articles de pique-nique jetables dans le but de réduire le gaspillage. En conclusion, l’Ambassadeur a invité, au nom de la Fondation Prince Albert II de Monaco, toutes les parties prenantes, dont les deux organisations hôtes, à se joindre aux travaux de la Task Force Beyond Plastic Med, Groupe de travail chargé de trouver et de promouvoir des solutions pratiques visant à endiguer efficacement l’afflux de pollution en mer Méditerranée.     

© James Kegley