Actualités

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco s’est rendu en Afrique du Sud en soutien à la cause des rhinocéros et des espèces menacées - 24/07/2019

S.A.S. le Prince Souverain s’est rendu en Afrique du Sud du 21 au 23 juillet afin de participer à deux événements liés à la préservation des rhinocéros et plus largement aux espèces sauvages menacées.

Le 21 juillet dernier, le Prince Souverain assistait, à Johannesbourg, à la 8èmecérémonie des Rhino Conservation Awards, dont il est le parrain depuis 2014, récompensant des personnalités et organisations œuvrant pour la conservation des rhinocéros, particulièrement menacés par le braconnage. Créés en 2012 à l’initiative du Dr Larry Hansen et Mme Xiaoyang Yu, les Rhino Conservation Awards ont pour ambition de participer à la lutte contre le braconnage, en valorisant, d’une part, les actions menées par les rangers et les organisations sud-africaines qui se sont emparées du problème et d’autre part en participant à la sensibilisation du public à cette situation.

Dans son allocution, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a rappelé le grand défi que représente la préservation de la biodiversité alors qu’un million d’espèces pourraient, selon le dernier rapport de l’IPBES, disparaitre. Le Souverain a également souligné l’approche de rendez-vous internationaux en 2020, cruciaux pour la biodiversité, appelant à la mobilisation de chacun afin de ne pas définitivement rompre les grands équilibres de notre Planète.  

Le combat pour préserver les espèces demande un changement profond de nos comportements vis-à-vis de la faune sauvage. L’exemple du rhinocéros est plus que symbolique, chassé notamment pour le commerce de sa corne.  En mettant en lumière les initiatives portées par des organisations locales ayant des répercussions positives sur l’avenir des rhinocéros, c’est un message optimiste qui est adressé. Le besoin d’une large action concertée se fait plus que pressant. 

 Comme l’a évoqué le Souverain, qui intervenait le 23 juillet à la conférence Species on the Move, au Parc national Kruger qui regroupait près de trois cents universitaires du monde entier, le combat pour la sauvegarde des espèces en danger requiert une meilleure compréhension des écosystèmes eux-mêmes et des enjeux auxquels ils doivent faire face. Une action qui puise sa force dans l’échange et le partage d’idées permettant l’émergence de nouvelles initiatives.  Le Souverain a conclu en invitant à voir la crise environnementale actuelle comme une opportunité d’agir pour un avenir durable. 

©G Luci Palais Princier
©G Luci Palais Princier
©G Luci Palais Princier