M. Bill McKibben

M. Bill McKibben

Ecrivain, écologiste, lauréat du Right Livelihood Pri (parfois surnommé le « prix Nobel alternatif ») en 2014

L'ouvrage de Bill McKibben écrit en 1989 intitulé La nature assassinée, traduit en 24 langues, est considéré comme le premier livre sur le changement climatique à être destiné au grand public. McKibben a par la suite écrit une dizaine d’autres ouvrages. Il a également fondé 350.org, le premier mouvement populaire mondial s’intéressant au changement climatique, et à qui l’on doit l’organisation de vingt mille rassemblements dans tous les pays du monde (à l’exception de la Corée du Nord). Ce mouvement a en outre pris les rênes de la lutte contre l’oléoduc Keystone, et lancé la campagne de désinvestissement des combustibles fossiles, dont l’ampleur ne cesse de grandir. Bill McKibben s’est vu décerner le titre de Schumann Distinguished Scholar en Études sur l’environnement par le Middlebury College ; est fellow de l’American Academy of Arts and Sciences ; a été le lauréat du prix Gandhi et du prix Thomas Merton en 2013 ; et s’est vu remettre un diplôme honorifique par 18 universités et établissements d’enseignement supérieur. Le magazine Foreign Policy a par ailleurs inscrit McKibben sur sa première liste des 100 penseurs les plus influents au monde, tandis que le Boston Globe a dit de lui qu’il était « sans doute l’écologiste le plus important des États-Unis ». Cet ancien rédacteur du New Yorker écrit régulièrement pour diverses publications du monde entier, notamment New York Review of Books, National Geographic et Rolling Stones. Il réside aux États-Unis, dans les montagnes surplombant le lac Champlain, avec sa femme l’écrivaine Sue Halpern, et passe autant de temps que possible dans la nature. En 2014, une nouvelle espèce de moucheron des bois a été nommée Megophthalmidia mckibbeni en son honneur par des biologistes.