M. Tony Allan

Prof John Anthony Allan

BA Durham en 1958, PhD Londres en 1971, directeur du London Water Research Group du King's College de Londres et de la SOAS

Spécialisé dans l’analyse des ressources en eau dans les régions semi-arides, Tony Allan étudie notamment le rôle des systèmes globaux dans l’amélioration des déficits hydriques locaux et régionaux. Il a démontré que les économies qui manquent d'eau assurent leur sécurité alimentaire et leurs ressources en eau principalement par l’importation de denrées alimentaires très consommatrices en eau. Il a été le premier à employer le concept « d'eau virtuelle ». Il dispense ses conseils sur la politique de l’eau et la réforme de la politique de l'eau à différents gouvernements et agences, notamment au Moyen-Orient.
Ses idées sur la sécurité de l’eau sont reprises dans La Question de l'eau au Moyen-Orient : hydropolitique et économie globale et dans un nouveau livre intitulé L’eau virtuelle. Actuellement, ses travaux portent sur le désintérêt des systèmes de comptabilité de nos chaînes d’approvisionnement alimentaire face aux coûts de l’eau et à sa mauvaise utilisation et sur les raisons de cette indifférence. Il travaille par ailleurs sur la filière eau/énergie.
En 2008, il a reçu le Stockholm Water Prize en récompense de sa contribution à la science et à la politique de l'eau. En 2011, il est devenu le correspondant académique international de l’Académie des Sciences espagnole.
En 2013 il a obtenu le prix international Environmentalist Award de la Fondation rattachée aux Jardins de Bardini et Peyron située à Florence ainsi que le Monaco Water Award de la Fondation Prince Albert II de Monaco.