Actualités

The Climate Group et la Fondation Prince Albert II de Monaco organisent une conférence internationale sur les véhicules électriques au sein du Pavillon Monégasque à l'Exposition Universelle de Shanghai en 2010 - 04/05/2010

• Les efforts conjoints de deux des pays, la Chine et Monaco, figurant respectivement parmi les plus grands et les plus petits au monde devraient contribuer au développement des véhicules électriques d’une flotte d’un milliard de voitures dans le monde.
• Un nouveau rapport de The Climate Group montre que la croissance du marché chinois des véhicules électriques (VE) pourrait être « exponentielle », la politique gouvernementale concentrant son plan économique des 10 prochaines années sur les technologies des VE faiblement émetteurs de carbone
• Challenge Venturi / Citroën : le véhicule 100 % électrique de La Poste s'engage pour un périple de 13 400 km entre Shanghai et Paris pour communiquer un message positif, la technologie des VE est prête

SHANGHAI, le 3 mai 2010 : L'ONG internationale The Climate Group et la Fondation Prince Albert II de Monaco ont organisé le lundi 3 mai une conférence internationale sur les véhicules électriques (VE) dans le pavillon de Monaco à l'exposition universelle de Shanghai 2010. Objectif : explorer la façon dont les pays comme Monaco et la Chine peuvent contribuer à  faire basculer la flotte du milliard de véhicules existant vers l’électricité.

Les premières conclusions d'un nouveau rapport publié par The Climate Group « Towards Market Transformation: Electric Vehicles (China), coordonné par Bain & Company, montrent que les décideurs chinois ont recentré leurs plans de croissance économique des 10 prochaines années sur les technologies des VE faiblement émettrices de carbone, étayant ainsi non seulement les objectifs de développement économique du pays mais aussi ses projets en matière sociale, environnementale et de sécurité énergétique. 

Mettant en avant la robustesse, la fiabilité et l'universalité des technologies des véhicules électriques, le constructeur automobile monégasque Venturi Automobiles et son partenaire PSA Peugeot Citroën lanceront dès aujourd'hui une nouvelle tentative de record du monde ; celui d'un périple de 13 400 km entre Shanghai et Paris entrepris dans un véhicule 100 % électrique, identique à ceux utilisés par la Poste française. Les objectifs écologiques de l'entreprise sont soutenus par la Fondation Prince Albert II de Monaco. La Principauté soutient depuis 15 ans une politique engagée pour le développement des VE.

La réunion du groupe de travail EV20, mis en place par The Climate Group et soutenue par la Fondation Prince Albert II de Monaco, qui a été organisée à Shanghai a pour objectif l'établissement d'une « coalition internationale» destinée à faire rapidement avancer la commercialisation des VE dans le monde. D'autres rencontres sont programmées à New York (États-Unis) et à Cancun (Mexique) plus tard dans l'année.

Sous la Présidence de SAS le Prince Albert II de Monaco, les participants à la table ronde se sont exprimés aujourd’hui dans le cadre de l’initiative  EV20 du Climate Group.


SAS le Prince Albert II de Monaco. « Les VE sont en mesure d'améliorer considérablement la qualité de l'air urbain et de réduire l'impact des transports en matière d'émissions de gaz à effet de serre, et par conséquent de protéger notre climat et nos ressources énergétiques. Je suis certain qu'à l'avenir, les capacités de stockage de l'énergie proposées par les VE contribueront à développer cette technologie pour intégrer les énergies renouvelables dans notre consommation : la voiture de demain sera, je l'espère, alimentée par de l'électricité provenant du vent, du soleil ou de l'eau ».

Changhua Wu, directeur pour la Chine élargie de The Climate Group. « Le changement climatique impose à chaque pays des défis et des opportunités. Ce n'est que si nous collaborons ensemble, petits et grands pays, que nous parviendrons à la transformation du marché mondial dont nous avons besoin dans les technologies faiblement émettrices de carbone, comme les VE. La Chine, en sa qualité de plus grand marché automobile au monde, se trouve en première position pour mener cette révolution industrielle propre dans le monde ; la croissance de ce marché national stratégique des VE pourrait bien se révéler exponentielle ».

Professeur C.C. Chan, Membre de la Royal Academy of Engineering britannique, Membre de l'Académie chinoise d'ingénierie et Président de la World Electric Vehicle Association. « Pour les pays en développement comme la Chine, l'adaptation au changement climatique n'est pas seulement nécessaire, elle est également très urgente. Pour atteindre les objectifs ambitieux de réduction d'émissions que la Chine s'est imposés, nous devons recentrer notre stratégie économique sur les technologies faiblement émettrices de carbone et encourager nos entreprises et nos citoyens à économiser l'énergie et à réduire leurs émissions. Il est essentiel de faire la promotion de véhicules employant les nouvelles énergies, comme les véhicules électriques et les véhicules hybrides ».

M. Yong Ren, Directeur général adjoint et ingénieur senior de Chang’an New Energy Automobile. « Le développement du marché électrique est aujourd'hui à un tournant. La technologie et la politique gouvernementale constituent les deux principales forces motrices nécessaires pour le faire progresser. Si nous parvenons à les déployer ensemble, je pense que le jour est proche où le monde adoptera une nouvelle manière de se déplacer ».

Gildo Pallanca Pastor, Président, Venturi Automobiles. «A n’en point douter, une part de la production mondiale automobile sera électrique dans les années à venir.  Nous commercialisons dès à présent chez Venturi  nos véhicules électriques. Notre défi exceptionnel « Shanghai to Paris » démontre que les véhicules électriques sont aussi suffisamment fiables pour se confronter à des conditions extrêmes. ».

M. Liu Zhengyao, ingénieur senior et directeur général adjoint de Citic Guoan Mengguli (la société qui gère les 60 bus électriques de l'exposition de Shanghai). « Le changement climatique est un défi essentiel pour tous les êtres vivants sur terre. Nous devons agir à tous les niveaux et dès que possible pour contribuer à préserver l'énergie et réduire les émissions ».

 

Les photographies relatives à cet événement se trouvent sur : http://www.flickr.com/photos/theclimategroup/sets/72157623734991783/

Pour quelles raisons avons-nous besoin des véhicules électriques ?

Notre système de transport permet aux individus de se déplacer et aux entreprises de se développer dans un marché innovant. Il est essentiel à la bonne santé économique et à la qualité de vie. Il doit devenir à long terme de plus en plus durable.
Dans la plupart des pays développés, le transport terrestre est responsable de près d'un quart des émissions de CO2 ; les voitures en constituent la grande majorité. L'emploi de carburants alternatifs, comme l'électricité, peut contribuer à réduire ces émissions. L'électricité peut atténuer les problèmes de qualité de l'air local. Ainsi, un véhicule électrique qui obtient son énergie du réseau actuel pourrait émettre entre 15 et 40 % de CO2 de moins au cours de sa durée de vie que le même véhicule utilisant de l'essence, situation qui s'améliorera à mesure que le secteur de la génération d'électricité se tournera vers des sources d'énergie faiblement émettrices de carbone.
La consommation énergétique et les émissions de CO2 deviennent des facteurs de changement sur le secteur des transports, notamment au vu des prévisions d'augmentation du nombre des véhicules. On compte actuellement près de 1 milliard de véhicules dans le monde, beaucoup pensent que ce chiffre pourrait atteindre les 2 milliards d'ici 2020.
Selon le dernier rapport annuel de l'Agence internationale de l'énergie, la demande mondiale en matière de pétrole devrait passer de 84,7 millions de barils par jour en 2008 à 105 millions de barils par jour en 2030. Le transport représentera 97 % de cette hausse en raison du nombre croissant de véhicules qui parcourent les routes du monde en développement. La demande en provenance de ces pays dépassera celle des nations industrialisées de l'OCDE d'ici 2030. D'ici là, l'Amérique, le Japon et l'Europe utiliseront moins de pétrole que dans les années 80. Mais la soif de pétrole explosera en Asie (notamment en Inde et en Chine) où la demande devrait grimper de 400 % par rapport à 2008 (Economist, 13 novembre 2009).

À propos de The Climate Group (www.theclimategroup.org) :

The Climate Group est une organisation indépendante sans but lucratif, collaborant partout dans le monde avec les dirigeants de gouvernements et d'entreprises pour faire progresser des politiques et des technologies intelligentes visant à réduire les émissions mondiales et à accélérer une économie faiblement émettrice de carbone. Son regroupement mondial de 78 grandes sociétés, états, régions et villes dans le monde reconnaît la nécessité économique et écologique d'engager dès aujourd'hui des actions décisives. The Climate Group a été créé en 2004 et il est actif en Australie, en Chine, en Europe, en Inde et en Amérique du Nord. 

Les grandes sociétés chinoises qui ont récemment rejoint The Climate Group comprennent China Mobile, Suntech, Broad Air Conditioning, Taobao.com, Lenovo, CEICC et Tiptop Real Estate. Vous trouverez une liste complète des membres professionnels et gouvernementaux de The Climate Group à l'adresse http://www.theclimategroup.org/our-members/ 

À propos du partenariat EV20 :

The Climate Group a engagé une initiative mondiale révolutionnaire visant à accélérer le déploiement mondial de véhicules électriques à brancher. Présidé par SAS le Prince Albert II de Monaco, l'EV20 a pour objectif de rassembler un noyau de grandes villes, états, pays, constructeurs automobiles, propriétaires de flottes, financiers et acteurs dans la chaîne des valeurs des véhicules électriques pour se concentrer au cours des trois prochaines années sur des activités visant à accélérer la transformation du marché avant 2020. The Climate Group a annoncé la création d'un « groupe de travail EV20 » lors de son sommet des leaders climatiques (COP16) organisé à Copenhague en décembre 2009, avant un lancement formel en 2010. L'initiative EV20 a pour objectif de se concentrer sur le partage des pratiques d'excellence en matière de politique et de financement, mais aussi sur l'approvisionnement en véhicules électriques.

Elle a accueilli un groupe de gouvernements, de sociétés et d'autres parties prenantes (Electrification Coalition, ZEM Alliance, PA2F, Postcode Lottery, etc.) disponibles pour développer la stratégie en vue d'une initiative EV20 qui démarrerait en 2010. 

À propos du pavillon de Monaco à l'exposition mondiale de Shanghai :
Pour de plus amples informations sur le pavillon de Monaco, veuillez vous rendre sur http://en.expo2010.cn/c/en_gj_tpl_84.htm

À propos de VENTURI et de ses défis mondiaux, Mission 02 « De Shanghai à Paris – 100 % électrique » (www.shanghai-paris.fr
La deuxième mission des Venturi Global Challenges se révèle être une extraordinaire aventure humaine : près de 80 ans après la « croisière jaune » d'André Citroën, Venturi organisera le trajet retour, de Shanghai à Paris, dans un véhicule électrique. L'objectif de cette aventure de 13 400 km, qui traversera la Chine, le Kazakhstan, la Russie, l'Ukraine, la Pologne, la République tchèque, l'Allemagne pour finir en France, est d'établir un nouveau record de distance des modèles électriques et de prouver la fiabilité des véhicules électriques Venturi.

L'équipe de pilotes Xavier Chevrin et Géraldine Gabin, mari et femme dans la vie, quittera la Chine le 3 mai 2010, au pavillon de Monaco de l'exposition mondiale de Shanghai 2010. Le véhicule atteindra Paris en août 2010, établissant ainsi une nouvelle tentative de record mondial, à savoir la plus longue distance couverte par un véhicule électrique. En partenariat avec la Fondation Prince Albert II de Monaco, plusieurs conférences seront organisées tout au long du trajet sur le thème des nouvelles énergies, de la technologie des moteurs électriques et du parcours en lui-même (géographie, anthropologie et histoire). 
VENTURI AUTOMOBILES mène depuis 10 ans une politique d’innovation poussée dans le domaine du véhicule électrique. Maîtrisant les solutions technologiques les plus avancées dans ce secteur, l’expertise de VENTURI s’étend du véhicule urbain au véhicule à hautes performances. www.venturi.mc

 

 
Rapport « Towards Market Transformation: Electric Vehicles (China) », principales conclusions :
• Les VE peuvent réduire les émissions de carbone de la Chine : le rendement énergétique des VE est de 46 % supérieur à celui des moteurs à combustion interne et présente notamment une réduction possible des émissions de dioxyde de carbone de 13 à 68 %. La technologie V2G (branchement des véhicules sur le réseau) allégera également considérablement la pollution de l'air dans les villes.
• Les VE amélioreront la sécurité énergétique de la Chine : le développement des VE contribuera à améliorer la sécurité énergétique de la Chine et à réduire sa dépendance à l'importation de pétrole. En 2009, plus de la moitié du pétrole chinois était importée.
• Les VE peuvent donner un coup de fouet à l'économie chinoise : les VE profiteront financièrement aux secteurs associés, comme les sociétés de fabrication de batteries, de moteurs électriques, de commandes électriques, de pièces et d'infrastructures automobiles.
• Subventions gouvernementales des VE : le gouvernement chinois entend que, d'ici 2011, 5 % des ventes de véhicules concernent des véhicules employant les nouvelles énergies. Cela concernera plus de 600 000 unités (total des ventes automobiles en Chine l'année dernière, 13 millions). Le gouvernement consacrera 20 milliards de yuans à la promotion, la fabrication et la vente de ces nouveaux véhicules, avec un accent tout particulier mis sur les VE.
• Dix villes, mille véhicules : le gouvernement chinois a mis en place un programme intitulé Dix villes, mille véhicules, dans le but de présenter le fonctionnement de 1 000 nouveaux VE dans 10 villes chaque année afin d'encourager la population à les acheter.
Vous trouverez un résumé en langue anglaise et le rapport intégral en chinois sur le site www.theclimategroup.org
Voir aussi : nos rapports China’s Clean Revolution I & II http://www.theclimategroup.org/publications/2009/8/20/chinas-clean-revolution-ii-opportunities-for-a-low-carbon-future/


 

 

CHINE

MONACO

 

Le plus grand pays au monde

Le 2ème plus petit pays au monde

Population

1,3 milliard

33 000

Nombre de voitures du pays

170 m (total véhicules en 2008)
(70 m voitures, 91 m motos)

39 000 (total véhicules)
35 000 voitures, hors motos

Objectifs VE 2020

9 % d'ici 2020

 20 % d'ici 2020

VE d'ici 2020 (produits ou sur
la route)

1,7 millions d'unités

N/A

Principales subventions politiques
aux VE

  • 13 villes pilotes des VE
  • Subventions pour les bus (70 000 USD) and et les taxis (850 000 USD) dans chaque pilote
  • Engagement de politique nationale en 2010
  • Subvention de 30 % du prix d'achat pour les VEB jusqu'à 9 000 € et 3 000 € pour les VEH
  • Chargement gratuit dans les points publics
  • Exemption de la taxe de circulation pour les VE
  • 38 % de la flotte des véhicules des postes composées de VE
  • Accords de partenariat avec Mitsubishi, alliance Renault-Nissan et Daimler (Smart)

Nombre de VE actuels sur la route

5 000 (Ministère des sciences et de la technologie)

495 (286 VE + 209 VEH)

Nombre de véhicules sur la route
d'ici 2020

160 millions

N/A

Points de charge (x d'ici 2012)

Près de 2,5 m (estimation Pike Research)

366 gratuits

Raisons de passer aux VE

  • Développement économique
  • Sécurité énergétique
  • Contrôle de la pollution
  • Exploitation des ressources
  • Compétence dans la fabrication de la technologie
  • Développement économique
  • Objectifs d'atténuation du changement climatique
  • Réduction de la dépendance au pétrole
  • Réduction de la pollution locale

 

Grands fabricants de VE

BYD, Chery, Dong Fen

Venturi


 

© Daniel Mattioli
© Daniel Mattioli
© Daniel Mattioli
© Daniel Mattioli
© Daniel Mattioli