Actualités

12e Cérémonie de Remise des Prix de la Fondation Prince Albert II de Monaco à Madrid - 20/06/2019

« J’ai voulu créer ces Prix pour apporter tout mon soutien aux hommes et femmes d’exception qui s’engagent pour sauver notre planète. »

 S.A.S. le Prince Albert II de Monaco

La 12ème Cérémonie de remise des prix de la Fondation Prince Albert II de Monaco s’est déroulée ce jeudi 20 juin, à Madrid, au Musée Reina Sofia. L’événement organisé, par la branche espagnole de la Fondation, a honoré des personnalités et organisations pour leur engagement en faveur de la préservation de la planète, dans chacun des trois domaines d’actions prioritaires de la Fondation : lutte contre le changement climatique, préservation de la biodiversité, et gestion des ressources en eau.

Ouvrant la cérémonie, Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco a tout d’abord remercié la Présidente de branche espagnole Mme Carol Portabella Settimo et toutes les équipes pour l’organisation de ce bel événement. Le Souverain a ensuite souligné qu’ « Agir dans le bon sens, c’est d’abord faire exister une unité de destin. C’est faire comprendre à tous ceux avec qui nous partageons cette Planète que leur avenir est lié. Indéfectiblement. Comme nous sommes liés aux générations qui viendront après nous, et dont nous devons nous sentir profondément solidaires ».

« A travers les initiatives, les personnalités et les institutions que nous honorons aujourd’hui, Je crois que nous mettons en avant la capacité de notre monde à s’unir, pour le bien de tous. J’espère que cette unité continuera d’inspirer nos actions : celles de ma Fondation, mais aussi les vôtres, celles de chacun d’entre nous. C’est une exigence vitale, qui doit nous animer sans cesse, en particulier en ces temps de crise et d’incertitude. »

Le prix changement climatique a été attribué à la société danoise Ørsted, l’une des principales entreprises du secteur énergétique ayant abandonné avec succès les énergies fossiles pour se tourner vers les énergies renouvelables. La société fournit aujourd’hui de l’énergie verte à quelques 12 millions de personnes, grâce à des parcs éoliens offshore.  Ørsted a ainsi réduit de 72% ses émissions de gaz à effet de serre depuis 2006.

En dix ans, plus de 25 milliards de dollars ont été investis dans les énergies renouvelables, avec l’ambition d’investir de nouveau 30 milliards de dollars à horizon 2025. Un bel exemple de réussite prouvant que développement économique peut s’accorder avec respect de la planète. Depuis 2012, l’entreprise a réduit de plus de 60% le coût moyen de l'électricité d'origine éolienne en mer. Il est maintenant moins coûteux de construire et d’exploiter des parcs éoliens offshore en Europe que de nouvelles centrales électriques fonctionnant au charbon, au gaz ou au nucléaire.

Le prix Eau, a été décerné au Tribunal de Las Aguas, Tribunal des Eaux de Valence. Inscrit depuis 2009 à l’UNESCO en tant que patrimoine immatériel de l’Humanité, le Tribunal des Eaux est la plus ancienne institution judiciaire d’Europe. Il est composé de huit paysans élus tous les deux ans par les autres bénéficiaires de l’irrigation. La structure de l’irrigation, la participation des paysans et la rapidité de résolution des problèmes a projeté le « Tribunal de las Aguas » sur la scène internationale, où il est considéré comme une institution modèle. Sans concession au folklore, efficace et essentiellement valencien, le « Tribunal de las Aguas » siège devant un public curieux dans lequel ne manquent pas les jeunes universitaires et les visiteurs étrangers.

Le prix Biodiversité a été attribué au Dr. Brad Lister ainsi qu’au Dr. Andres Garcia Aguayo pour leurs travaux de recherche biologique, menés conjointement depuis de nombreuses années. Leurs études en herpétologie ont permis de décrire comment la saisonnalité et la prédation ont affecté l’adaptation comportementale des populations de lézards de la forêt de Luquillo au Mexique. Leurs recherches ont été déterminantes pour comprendre comment le réchauffement climatique affecte les populations d’insectes et insectivores, laissant craindre un déclin catastrophique des insectes dans la forêt tropicale.

Un prix spécial a été décerné à Mme Christiana Figueres pour son engagement remarquable sur le changement climatique. Chef de file mondialement reconnue, elle a été secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) de 2010 à 2016. Assumant la responsabilité des négociations internationales sur le changement climatique après l'échec de la conférence de Copenhague en 2009, elle était déterminée à diriger le processus vers un cadre réglementaire convenu universellement. Ses efforts ont été couronnés par l'accord de Paris de 2015.

La cérémonie de remise des prix s’est clôturée par un diner de gala organisé au Teatro Real en présence de 300 convives lors duquel s’est produite la célèbre chanteuse de flamenco, Nina Pastori.

S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco ouvrant la cérémonie ©G. Luci Palais Princier
Les Lauréats 2019 aux côtés du Souverain ©G. Luci Palais Princier
Prix changement climatique décerné à Ørsted ©G. Luci Palais Princier
Prix Eau décerné au Tribunal de Las Aguas ©G. Luci Palais Princier
Prix Biodiversité décenré conjointement aux Dr Brad Lister et Andres Garcia Aguayo © G. Luci Palais Princier
Prix Spécial décerné à Mme Christiana Figueres ©G. Luci Palais Princier