Prix de photographie environnementale de la Fondation Prince Albert II de Monaco - 30/04/2021

Monaco, le 30 avril 2021 : La Fondation Prince Albert II de Monaco dévoile les lauréats de la première édition de son concours de photographie environnementale, lancé à l’occasion de son quinzième anniversaire sur le thème « Homme – Faune Sauvage : Destins Croisés, Territoires Partagés ».
Près de 1400 photographes du monde entier ont répondu à l’appel lancé par la Fondation sur la plateforme Photocrowd. Avec quelques 6000 photographies en compétition dans les trois catégories du concours – Incredible Wildlife, Wildlife in Crisis et Reasons for Hope, les participants, à travers leurs clichés, ont su mettre en évidence la beauté de la faune sauvage, l’impact néfaste des activités humaines sur la nature, et démontrer qu’une cohabitation harmonieuse est possible.
Le jury*, composé de photographes professionnels et de représentants d’entités engagées en faveur d’un développement plus durable, était en charge de désigner le grand gagnant du Prix de Photographie Environnementale 2021 de la Fondation Prince Albert II de Monaco, ainsi que les gagnants dans chacune des trois catégories du concours.

Prix de Photographie Environnemental 2021 de la Fondation Prince Albert II de Monaco
Le Prix du Photographe Environnemental de l’année 2021 est décerné à Kathleen Ricker pour sa photographie « Gorilla by the water ». Engagée et passionnée, Kathleen Ricker photographie les gorilles des montagnes ougandaises lors de ses nombreux treks.
Jean-Michel Krief, photographe membre du jury et co-fondateur du “Sebitoli Chimpanzee Project” en Ouganda souligne que « la photographe a parfaitement saisi la magie de l’instant où le gorille oublie sa présence pour se concentrer à traverser la rivière au coeur de la somptueuse forêt ougandaise. »

Lauréat - Catégorie « Incredible Wildlife »
« Enchanted Forest » de Lincoln MacGregor a été désignée comme la grande gagnante dans la catégorie Incredible Wildlife. Une scène exceptionnelle capturée par le photographe. En effet, ces champignons bioluminescents, n’offrent leur spectacle que quelques jours par an, y assister est donc rare, d’autant plus en compagnie d’un wombat.

Lauréat – Catégorie « Wildlife in Crisis »
La photographie intitulée « Traces of life in the realm of death » de Maxim Sayapin remporte le prix de la catégorie Wildlife in Crisis. Celle-ci dénonce l’empreinte de l’Homme sur la nature, venant fragiliser une vie sur le point d’éclore.

Lauréat – Catégorie “Reasons for Hope”
La dernière catégorie Reasons for Hope est remportée par Emmanuel Rondeau, producteur, écrivain et photojournaliste spécialisé dans la conservation de la faune sauvage avec sa photographie « The stag above the highway ». La mise en perspective des infrastructures dévoile un cerf pâturant au-dessus du trafic autoroutier : comme un temps suspendu entre deux mondes qui cohabitent.


Le grand public était également invité à désigner ses photographies favorites via un vote organisé sur la plateforme Photocrowd.

Les lauréats sont :
Prix du public – Catégorie « Incredible Wildlife »
« Hidden from sight » de Mitchell Lewis

Prix du public – Catégorie « Wildlife in Crisis »
« Captive » de Maxime Aliaga

Prix du public – Catégorie « Reasons for Hope »
« Love in the Jungle » de Mathieu Courdesses


Les plus belles photographies issues du concours seront présentées, du 1er mai au 1er juin 2021, dans les Jardins des Boulingrins, à Monaco. Cette exposition sera également disponible en ligne ici.

Le Prix de Photographie Environnementale de la Fondation Prince Albert II de Monaco bénéficie du soutien de Barclays Private Bank et Monaco Digital.

* Composition du Jury :
• Ragnar Axelsson alias RAX, Photojournaliste & Photographe documentaire spécialisé dans l'Arctique
• Laurent Ballesta, Photographe & co-fondateur d'Andromède Océanologie
• Anthony Boira, PDG de Monaco Digital
• Nick Danziger, Photojournaliste, Membre honoraire de la Royal Photographic Society, Lauréat du Prix Ness de la Royal Geographical Society,
• Frederick Dharshie Wissah, CIWEM Photographe environnemental de l'année 2019
• Daisy Gilardini, Photographe envrionnementale spécialisée dans les régions polaires
• Jean-Michel Krief, Photographe et co-fondateur du Sebitoli Chimpanzee Project en Ouganda
• Lisa Samford, Directeur Exécutif de Jackson Wild
• Olivier Wenden, Vice-Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco et Président du Jury

1 ©Kathleen Ricker - Gorilla by the water
2 ©Lincoln Macgregor WOMBAT - Enchanted Forest
3 ©Maxim Sayapin - Traces of life in the realm of death
4 ©Emmanuel Rondeau - the stag above the highway
5 ©Mitchell Lewis - Hidden from sight
6 ©Maxime Aliaga - Captive
7 ©Mathieu COURDESSES Love in the jungle