Méthodologie de sélection génétique permettant de répondre aux causes multifactorielles et combinées de la mortalité des abeilles

Développement des travaux de recherche appliquée et de sélection sur les caractères de productivité des abeilles sur leur résistance au Varroa :

Plusieurs stratégies de croisement sont appliquées afin de maximiser les chances de résultats. L'équipement scientifique du laboratoire est renforcé afin de développer les capacités d’analyse. Ce laboratoire procède à l'enregistrement de caractéristiques génétiques des souches et de leur descendance, à la quantification de la résistance au parasite Varroa, à l’étude de l'impact toxicologique sur les souches produites en particulier par l’analyse des spermatozoïdes des mâles. L’insémination instrumentale des reines est aussi pratiquée dans certains processus de sélection. La mesure du taux de viabilité des spermatozoïdes par fluorescence contribuera à améliorer la capacité de diagnostic et permettra de développer et mettre en place de nouveaux outils techniques.

Développement des étude écotoxicologique et leur impact sur la santé des abeilles :

Différents facteurs xénobiotiques sont fréquemment rencontrés par les abeilles. Ceux-ci sont généralement mal étudiés du fait de leur nature multifactorielle et résiduelle. En d’autres termes, de nombreuses molécules sont rencontrées à des doses subléthales dans l’environnement direct des abeilles. Il s’agira donc de développer et d’évaluer différentes méthodologies afin d’étudier ces effets cocktails mal connus.




Méthodologie de sélection génétique permettant de répondre aux causes multifactorielles et combinées de la mortalité des abeilles
©Matt-Quinn

Localisation: France

France

Porteur du projet

Observatoire Français d’Apidologie