Membres émérites

Mme Jane Lubchenco

Directrice Adjointe pour le Climat et l'Environnement au Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche

Membre du conseil d'administration de la Fondation Prince Albert II de Monaco de 2016 à 2021

Mme Jane Lubchenco a occupé les fonctions de Directrice de l’Administration Nationale des Etudes Océaniques et Atmosphériques (NOAA) sous la Présidence de Barack Obama. Elle a ensuite repris ses activités universitaires en tant que Professeur de biologie marine à l’Université d’état de l’Oregon, poste qu’elle avait déjà occupé pendant 30 ans.

Mme Lubchenco a été Présidente de l’American Association for the Advancement of Science (Association Américaine pour le Progrès de la Science), du Conseil International pour la science, et de l’Ecological Society of America (organisation écologiste américaine). Elle a fait partie de nombreuses commissions : la Pew Oceans Commission, la Joint Oceans Commission Initiative, la Commission pour l’Arctique de l’Aspen Institute, le Conseil Consultatif de Google pour Google Ocean et du Groupe d’Experts Indépendants pour le partenariat mondial pour les océans de la Banque mondiale. Elle est également Co-fondatrice de trois organisations qui militent en faveur de la communication de la connaissance scientifique : Le Leopold Leadership Program, le Communication Partnership for Science and the Sea (COMPASS), et Climate Central.

Depuis avril 2021, Mme Lubchenco est Directrice Adjointe pour le Climat et l'Environnement au Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison Blanche.

 

M. Rubens Ricupero

Ancien Ministre de l’Environnement et des affaires amazoniennes

Membre du Conseil d'Administration de la Fondation Prince Albert II de Monaco de 2007 à 2019

Il a été le cinquième Secrétaire Général de la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement) de septembre 1995 à septembre 2004.

Sa nomination a marqué le couronnement d’une longue carrière au sein du Gouvernement brésilien : d’abord Chef adjoint des services de la Présidence en 1985, puis conseiller spécial du Président en 1986. Entre 1987 et 1997, il est Ambassadeur aux Nations Unies, puis de 1991 à 1993 il est Ambassadeur aux Etats-Unis, avant d’être nommé Ministre de l’Environnement et des affaires amazoniennes par le Président Franco en 1993.
Devenu Ministre des Finances en 1994, il supervisera la mise en route de l’actuel programme de stabilisation économique au Brésil.  Du fait de ses convictions profondes, Rubens Ricupero accuse la mondialisation d’être à la source de tous les maux de la planète. Cependant, il appelle à voir des lueurs d’espoir dans cette nouvelle « révolution culturelle » .
Rubens Ricupero estime possible de concilier stabilité et croissance économique, flexibilité du travail et sécurité de l’emploi. Il compte sur les organisations internationales pour équilibrer la concurrence et rectifier les injustices dues aux inégalités sociales.
 Il a représenté le Brésil dans nombres d’organisations internationales et présidé le groupe des pays en voie de développement lors des négociations qui ont engendré l’Organisation Mondiale du Commerce.
Il a également été chef de la délégation brésilienne à la Commission des Droits de l’Homme (Genève) et à la Conférence du désarmement, président du comité financier de la Conférence des Nations Unies sur l´environnement et le développement qui s’est tenue à Rio de Janeiro en 1992 et Gouverneur pour le Brésil à la Banque mondiale, au Fonds monétaire international et à la Banque africaine de développement.
Il a été professeur de théorie des relations internationales à l´Université de Brasilia de 1979 à 1995, et professeur d´histoire des relations diplomatiques du Brésil à l´Institut Rio Branco de 1980 à 1995.

M. Ricupero est l´auteur de plusieurs ouvrages et essais sur les relations internationales, les problèmes de développement économique, le commerce international et l’histoire diplomatique.

 

Mme Samantha Smith

Directrice de Just Transition Centre

Membre du Comité Scientifique et Technique de 2006 à 2021

Mme Samantha Smith est responsable de l’initiative mondiale Climat et Énergie du WWF (cette équipe internationale contribue à la mise en place d’une juste transition vers les énergies renouvelables). Elle fait également partie de plusieurs Comités d’experts et de groupes de réflexion sur le changement climatique. Elle a notamment été Directrice du Global Arctic Programme (Programme Arctique) du WWF. Au sein du département New Energy de l’entreprise Statoil, en Norvège, elle a dirigé plusieurs financements de projets et plusieurs relations gouvernementales pour des projets à grande échelle sur les énergies renouvelables et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En tant qu’avocate en cabinet privé, elle se consacre aux problèmes de justice sociale. Elle co-dirige notamment un groupe de réflexion sur l’égalité d’accès à la justice en Californie, elle participe au lancement d’un programme de formation à destination du tribunal de Californie sur la réponse à la violence domestique et mène des activités pro bono pour défendre les droits de toutes les personnes, dont les droits des enfants et les droits des pauvres.

M. Otto Steinmetz

Ancien Membre du Bureau Exécutif de la Dresdner Bank

Membre du Conseil d'Administration de la Fondation Prince Albert II de Monaco de 2007 à 2021

Après une carrière internationale de plus de 40 ans dans le secteur bancaire et financier - notamment à des postes de direction à la Deutsche Bank et dans le groupe Allianz - M. Steinmetz a suivi un Master en gastrosophie à l'Université de Salzbourg/Autriche. Il a siégé au Conseil de la Fondation Prince Albert II de Monaco pendant près de 15 ans et l'a quitté à sa propre demande à la fin de 2021.

Pr. Klaus Töpfer

Ancien Ministre allemand de l’Environnement et de la Protection de la Nature

Membre du Conseil d'Administration de la Fondation Prince Albert II de Monaco de 2007 à 2019

Le Professeur Klaus Töpfer est le Fondateur et ancien Directeur Exécutif de l’Institut d’études avancées en développement durable (IASS) de Potsdam. Il a été auparavant le Directeur Exécutif du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) à Nairobi et Sous-Secrétaire général des Nations-Unies.

Dans le domaine politique en Allemagne, il a occupé la fonction de Ministre Fédéral pour l’Environnement, la Protection de la Nature et de la Sécurité Nucléaire (de 1987 à 1994) et Ministre Fédéral de la Planification Régionale, de la Construction et du Développement Urbain (de 1994 à 1998). Il a été membre du Bundestag, l’une des deux assemblées du Parlement National de la République fédérale d’Allemagne.

En parallèle, le professeur Klaus Töpfer est également actif dans le domaine associatif. Il est notamment le Vice-Président de la German Hunger Organization et Sénateur de la branche de recherche Earth and Environment de la Helmholtz Association. Après le désastre nucléaire de Fukushima, il a co-présidé en 2011 l’Ethics Commission on Safe Energy Supply.

Le professeur Töpfer possède un doctorat en économie de l’Université de Münster et a reçu de nombreuses récompenses et distinctions dont la Federal Cross of Merit with Star and Sash de la république fédérale d’Allemagne en 1990 et le German Sustainability Award en 2008.