Retour à la liste

Initiative Homme - Faune sauvage

Faciliter la coexistence de la faune sauvage et des activités humaines

 

Les espaces naturels accueillent de nombreuses activités économiques et de loisirs, qui peuvent interagir avec la faune sauvage. Une bonne cohabitation passe par un partage harmonieux du territoire et des ressources, afin que la biodiversité puisse s’épanouir tout en permettant le bon déroulement des activités humaines en présence. La problématique de coexistence se pose notamment en France en région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA), qui, par ses spécificités géographiques et climatiques, présente une grande diversité de milieux et d’espèces.

Cette richesse de la faune sur un territoire aux activités humaines nombreuses implique des interactions diverses.

En 2020, la Fondation Prince Albert II de Monaco, ; le Conseil National de Protection de la Nature, la Chambre d’Agriculture des Alpes-Maritimes, la Fédération des Chasseurs des Alpes-Maritimes et la Ligue pour la Protection des Oiseaux Provence Alpes Côte d’azur souhaitent agir et ont créé l’Initiative Homme – Faune sauvage.

Cette initiative se concentre sur plusieurs espèces de la faune sauvage présente en zone rurale ou montagnarde en région PACA, France : loups, cervidés, sangliers, chamois, mouflons, bouquetins, renards, mustélidés, avifaune.

Elle a vocation à faire émerger des propositions innovantes et concrètes en faveur d’une amélioration des relations entre la faune et les activités humaines : agriculture, tourisme, chasse, sports de nature, gestion forestière.

 

Par exemple :

  • Adaptation des pratiques agricoles en cohabitation avec la faune sauvage
  • Actions portant sur la compatibilité́ des sports de nature et de la faune sauvage
  • Elaboration d’outils de communication en faveur d’un agrotourisme valorisant la faune sauvage
  • Etude et suivi de populations de faune sauvage
  • Animations scolaires et/ou grand public, rencontres d’acteurs du monde rural 

Un appel à projets est ouvert chaque année à l’automne.  

 

Cette initiative est soutenue par la Fondation Sancta Devota.