Retour à la liste

Initiative pour la cohabitation Homme - Faune sauvage

Monaco

 

Une bonne cohabitation entre l’humain et la faune sauvage passe par un partage harmonieux du territoire et des ressources. La Fondation Prince Albert II de Monaco a la volonté de permettre le bon déroulement des activités humaines tout en favorisant l’épanouissement de la biodiversité. Elle a soutenu de nombreux projets dans différents pays sur cette thématique.

Cette problématique de coexistence se pose aussi en région Sud - PACA qui, par ses spécificités géographiques et climatiques, présente une grande diversité de milieux et d’espèces.

Cette richesse de la faune sur un territoire aux activités humaines nombreuses implique des interactions diverses.

La Fondation Prince Albert II de Monaco et ses partenaires ; le Conseil National de Protection de la Nature, la Chambre d’Agriculture des Alpes-Maritimes, la Fédération des Chasseurs des Alpes-Maritimes et la Ligue pour la Protection des Oiseaux Provence Alpes Côte d’azur ; ont lancé, le 1er septembre 2020, un appel à projets en faveur de l’amélioration des relations entre les activités humaines et la faune sauvage en région Sud - PACA. Cette initiative vise à identifier et soutenir financièrement des acteurs de terrain prêts à porter des projets de cohabitation à leurs échelles.

 

Les projets sélectionnés, qui pourront démarrer à partir du premier semestre 2021 et sur une durée maximale de deux ans, doivent concerner :

  • Des actions de terrain visant à prévenir ou atténuer les conflits entre faune sauvage et activités humaines ;
  • Des actions d’amélioration de la connaissance des espèces en situation de partage de territoire avec les hommes ;
  • Des actions de sensibilisation du grand public et des scolaires sur les enjeux de la cohabitation avec la faune sauvage ;
  • Des actions de valorisation de productions agricoles et d’activités culturelles, sportives ou écotouristiques en lien avec la faune sauvage.

Les espèces animales concernées sont les suivantes : loups, cervidés, sangliers, chamois, mouflons, bouquetins, renards, mustélidés, avifaune en zone rurale et montagnarde.

En raison des terribles crues qui ont dévastées l’arrière-pays niçois, l’appel à projets, qui devait se clôturer au 30 octobre 2020, est prolongé jusqu’au 30 novembre 2020.

Les porteurs de projets seront mis en valeur par les actions de communication de la Fondation et de ses partenaires.