Entretien avec Maria Damanaki - 30/04/2020

Maria Damanaki, Directeur Général des Océans à The Nature Conservancy, Ancien Commissaire de l'Union Européenne chargé des affaires maritimes et de la pêche, Membre du Conseil d'Administration de la Fondation Prince Albert II de Monaco

" La pandémie nous donne à tous une grande opportunité de réaliser ce qui est prioritaire : notre santé, nos vies et heureusement la plupart des gouvernements ont donné la priorité à nos vies plutôt qu'à l'économie, aux profits ou aux joies de la consommation.

Cette crise a également montré autre chose. L'homme n'est qu'une espèce sur cette planète. L'espèce la plus adaptable et la plus puissante, mais nous ne survivrons pas si notre mode de vie est aux dépends d'autres espèces, de la biodiversité, des écosystèmes, aux dépends de la nature elle-même.

Nous devons nous en souvenir pendant les temps difficiles qui arrivent, maintenant, après la pandémie.

Nous devons lutter contre la récession, la pauvreté, le chômage, mais nous devons nous rappeler que la conservation de la nature, la conservation de nos terres et de nos océans, doivent être une priorité.

En réalité, nos scientifiques se tournent vers l'océan, vers le génome d’espèces des eaux profondes dans leurs recherches pour trouver des médicaments contre les coronavirus.

La nature sera là pour nous, nous pouvons prospérer ensemble, notre océan sera là pour nous, le dieu grec ancien sera là dans l'océan,

mais nous devons nous rappeler que nous ne survivrons pas contre la nature, parce que nous ne sommes pas au-dessus de la nature, nous en faisons partie. "