Etendre le réseau d'aires marines protégées en Arctique

Ce projet vise à profiter de la dynamique développée ces trois dernières années pour avancer sur la création d’un réseau d’Aires Marines Protégées (AMP) unies les unes aux autres sur le plan écologique, dans le contexte d’une gestion intégrée des activités industrielles et humaines en pleine expansion dans l’océan Arctique.

Les AMP et une gestion intégrée soucieuse de l’écosystème sont des outils essentiels pour améliorer la résilience des écosystèmes marins arctiques pâtissant du réchauffement des océans, du recul de la banquise, de changements dans la composition chimique de l’océan et des activités industrielles humaines envahissantes.

La mise en œuvre de ces outils fait de plus en plus l’unanimité au sein du Conseil de l’Arctique, où diverses initiatives majeures en lien avec ce sujet sont aujourd’hui effective grâce au concours du NRDC. Les récents engagements pris par les États-Unis et le nouveau premier ministre du Canada concernant l’Arctique, la création probable de nouvelles AMP dans l’Arctique russe et les avancées constatées dans la recherche d’un accord international de protection de la haute mer dans l’océan Arctique central face à la pêche commerciale, témoignent d’une volonté politique grandissante d’agir.

En mai 2017 a lieu la passation de la présidence du Conseil de l’Arctique des États-Unis à la Finlande, un fervent défenseur de la conservation marine. NRDC souhaite mettre à profit cette dynamique et la renforcer au cours des deux prochaines années, avant que l’Islande, moins sensible à la conservation marine, ne prenne la présidence en 2019.




Etendre le réseau d'aires marines protégées en Arctique
©NOAA
Etendre le réseau d'aires marines protégées en Arctique
©NOAA

Localisation: Arctique

Arctique

Porteur du projet

Natural Resources Defense Council